+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
samedi, septembre 25, 2021
Education

RDC: EPST, de l’EXETAT à la tromperie dans le secteur de l’enseignement professionnel

Prévue pour cette année scolaire, la toute première session d’examen national de l’enseignement professionnel, arts et métiers connaît des reports à répétition. Le 09 septembre 2021, en province du Sud-Kivu, dans la ville de Bukavu, des candidats à cette session d’examen, déjà bien assis dans des salles et certains avec des questionnaires, disent avoir été surpris d’apprendre encore une fois de plus le report de l’examen à une date ultérieure.

Suite à ces reports inexpliqués, certains candidats parlent de l’escroquerie dans l’organisation de ces épreuves. Ils réclament le remboursement de leurs sommes payées pour la participation à cette session d’examen d’Etat.

D’autres estiment que le ministère ayant en charge la formation professionnelle, arts et métiers, est plein des irrégularités. Selon eux, cette session n’a pas été préparée et demandent sa suspension afin de bien la relancer l’année prochaine.

 « On nous a donné les fiches, juste à 8 heures, à l’entrée de la salle, après les avoir complétées on nous a demandé de sortir et que l’inspection nationale a appelé pour dire que l’examen n’était pas encore composé. On se pose la question si ce n’est pas une escroquerie, ou s’ils vont encore remettre cet argent, ou si l’examen sera encore composé et il sera basé sur quoi. Parce qu’ils nous ont dit que l’examen qui a été composé était destiné seulement à la coupe et couture, pour dire que l’école professionnelle est constituée seulement de coupe et couture ? », s’interroge Namwezi, l’une des candidates rencontrées au centre de formation professionnelle SOS situé en commune de Kadutu.

A en croire d’autres candidats interrogés, certains documents utilisés, non seulement ne correspondent pas à la formation professionnelle, mais aussi ils datent de 2019.

« Je suis étonné de voir que l’examen professionnel ne s’était pas déroulé à la date prévue, la date du 9 septembre 2021. Les macarons, les fiches communément appelées souche qu’ils nous ont été donné étaient de 2019 et ne portent pas l’étiquette de l’enseignement professionnel, on avait déjà trop des craintes de voir que cet examen devait se dérouler, et voilà il est à nouveau reporté », se plaint Christophe Mushubusa, candidat à cette session.

Une première session d’examen dans le secteur de l’enseignement professionnel, un premier examen national à être reporté sans motif valable. Une situation qui inquiète plus d’un candidat.

« Cet examen a été reporté plus d’une fois. C’était d’abord programmé à la date du 6 septembre 2021, on l’a encore remis à la date du 9 septembre, on se demande si ça viendra encore après combien d’années. On conclut que l’enseignement de l’école professionnelle n’est pas encore bien organisé », estime monsieur Guilain Mukamba, élève du centre de formation  CAPA.

Nicole Buyemerhe, élève au centre de formation SOS, demande que cet examen soit suspendu et que les organisateurs prennent du temps afin de s’assurer de son bon déroulement.

« Nous demandons que cet examen soit suspendu et qu’ils s’organisent d’abord pour qu’il soit programmé l’année prochaine parce que nous travaillons même avec des brevets. Je pense que l’école est mieux organisée que le ministère », déclare-t-elle.

Il sied noter que plus de 15600 candidats des  Centres de formation professionnelle, arts et métiers sur l’étendue de la RD Congo, sont attendus à cette première session d’examen national dans ce secteur. Les examens hors session se sont déroulés durant la première quinzaine du mois d’Août 2021.

Par Bernardin Matabaro

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net