+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, décembre 1, 2021
Culturelle

Converti à la musique chrétienne, Amisi Musada Emérite renonce à la musique profane

Amisi Musada
Amisi Musada

« Je viens de prendre une importante orientation, une rigoureuse  décision, une  ferme détermination de faire la musique chrétienne (Gospel) pour la gloire de Dieu. Je ne suis plus rasta, je ne suis plus artiste de la musique mondaine. Je m’engage à servir Jésus Christ en qui je crois pour toujours comme seul Dieu et sauveur de ma vie », a déclaré Amisi Musada Émérite.

Dans une déclaration faite, l’artiste musicien engagé du reggae basé à Bukavu, a annoncé qu’il vient d’abandonner la musique mondaine. Désormais, Amisi consacre sa carrière à la musique religieuse (gospel) qui glorifie Dieu. Amisi précise que, c’est une décision personnelle qui n’a reçu aucune influence de qui que ce soit.

« J’ai chanté depuis mon enfance et parfois je le prenais pour une blague. Il était difficile pour moi d’être sûre de moi-même, car je sentais toujours l’envie d’écrire des petits refrains sur lesquels je ne comptais pas en suite. L’acceptation de sois n’était pas facile pour moi. J’étais le premier à me sous-estimer et je pensais toujours que je ne pouvais pas. Petit à petit j’ai fini par comprendre qu’il y avait un talent en moi jamais exploité et je me suis impliqué », indique-t-il.

Plusieurs fois, président des chorales de son église depuis son jeune âge et promoteur de différents groupes musicaux chrétiens. Après il va intégrer le rastafari vers 2016 et va réaliser des tubes éducatifs parfois révoltants en rapport avec les maux qui rongent la communauté Congolaise. Il s’intéressait généralement aux droits humains, à la démocratie, la bonne gouvernance,  mérites, le genre, la liberté et bien d’autres réalités sociales.

Amisi Musada estime qu’il est temps pour lui d’arrêter avec la musique populaire. L’artiste considère son appel comme un mandat divin.

« Oui, c’est sûr que j’ai nagé dans la boue, j’ai œuvré pour moi-même et mes satisfactions en toute avidité. Avec un regret de ce moment passé loin de l’œuvre de l’Eternel notre Dieu, je présente mes excuses à tous ceux dont j’ai offensés et d’autres qui m’ont peut-être récemment observés dans des antivaleurs ». A Amisi d’ajouter, « Pour moi, ne pas servir Dieu c’est ignorer ma raison d’être parce que tout être humain devrait œuvrer pour l’édification du corps de Christ, selon m’appel de chacun ».

Cet artiste spécialisé dans la musique du genre reggae fait la fierté de la ville de Bukavu par son engagement dans le processus du changement positif de la société.

Il est auteur de plusieurs chanson notamment : ‘’Nous Disposons Non” une chanson sur la promotion des droits des enfants africains, publiée par le Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant et qui a été préféré par l’UNICEF.  ‘’Komesha Ebola’’, une chanson avec une approche communautaire visant à inciter le gouvernement congolais et toutes les organisations humanitaires œuvrant dans la riposte à éradiquer la maladie à virus Ebola, à l’Est de la RDCongo.

A part d’autres chansons d’hommage, Amisi est auteur d’une chanson légendaire ‘’Tujikinge Na Corona’’, produite grâce l’appui du Médecin Sans Frontière. Il s’agit d’un titre de sensibilisation sur le respect des mesures barrière contre la pandémie de la Covid-19. Cet agréable reggae swahilo-français, a écrit une histoire dans le monde humanitaire et a sauvé des vies. Le MSF propriétaire officiel de l’épopée l’a utilisé dans plusieurs coins de la partie Est de la RDC.  A travers son talent, monsieur Amisi a prouvé combien l’art est très important lors du premier confinement.

L’ex rasta man a également écrit et produit ’Tokeyi Wapi” un tube réalisé sur la situation sociopolitique de son pays la RD Congo, ‘’Lève-toi Et Dénonce’’ dans le cadre des droits humains et la bonne gouvernance; la liste de ses œuvres n’est pas exhaustive.

Pour rappel, l’artiste Amisi Musada Emérite est un jeune journaliste d’investigation depuis l’an 2017. Il est gagnant du prix Hackaton du projet de l’union européenne à travers l’ONG Américaine Interniews. Après son stage à la RTNC, il a travaillé comme journaliste reporter à la radio Svein, au journal en ligne LaprunelleRDC.info, au journal  JamboRDC.info, Dream Magazine, et au journal en ligne de la diaspora congolaise pour la promotion des droits humains et la démocratie DEBOUTRDC.NET. Actuellement il totalise des centaines des articles d’informations publiés en ligne dans plusieurs domaines de la vie.

Par Bernardin Murhabazi Matabaro

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net