+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
ISDR-Bukavu_août 2020. ©Radio Star
ISDR-Bukavu_août 2020. ©Radio Star
Education

Sud-Kivu : ISDR-Bukavu, vers un autre conflit mortel ?

1.73Kviews

La situation est tendue entre les membres du comité de gestion de l’Institut Supérieur de Développement Rural, ISDR/Bukavu. Pour cause, quatre membres de ce comité s’opposent à trois décisions du Directeur Général. Ces derniers accusent le DG de décider seul. Ce que dément le DG. Dans la foulée, les étudiants aussi suspendent les activités jusqu’à nouvel ordre. Ce conflit rappelle celui de 2020 pendant lequel le DG de l’époque, Jean Bosco Muchukiwa, avait été tabassé.

Des décisions non concertées

Les quatre membres du comité de gestion de l’ISDR fustigent la prise de décision par le DG sans les consulter. Il s’agit de la décision N°010/2023 du 02/05/2023 portant nomination des membres du bureau des sections à l’ISDR Bukavu, la décision N°011/2023 du 02/05/2023 portant affectation de deux membres du personnel administratif, technique et ouvrier à l’ISDR Bukavu et la décision N°012/2023 du 03/05/2023 portant nomination du préfet, du Directeur des études et du Directeur de Discipline à l’Institut de Bugabo (ITB).

Face à ces décisions, le Secrétaire Général Académique, le Secrétaire Général chargé de la Recherche, le Secrétaire Général Administratif et l’Administrateur du Budget manifestent leur contestation dans une correspondance adresse au DG.

« Ces décisions ne révèlent d’aucune résolution du comité de Gestion ou d’une quelconque autre réunion statutaire »,

écrivent-ils dans leur lettre du 4 mai 2023.

Pour eux, la nomination et ou affectation des membres du personnel académique, scientifique, technique et ouvrier sans associer au préalable les animateurs des secteurs concernés est une violation flagrante des textes régissant l’Enseignement Supérieur et Universitaire

«  Nous vous demandons de retirer sans délais ces décisions unilatérales et irrégulières et conditionnons notre participation aux réunions du comité de Gestion par le retrait préalable de ces décisions, le 4 mai 2023 », concluent-ils.

Vers la phase de non-retour ?

Le Directeur Général de l’ISDR voit en cette position de ses collaborateurs une manœuvre de le faire partir. Dans sa lettre du 5 mai, il confirme que toutes ces décisions ont été prises en association avec ses collègues ou leurs assistants.

 « Votre surprise de recevoir trois décisions signées par le Directeur Général ne se justifie pas car vous avez participé aux réunions du comité de gestion dans lesquelles les questions aux décisions prises ont été discutées et les options retenues »,

réagit le Professeur Lumonge Zabagunda Désiré.

Celui-ci regrette de voir que ses collègues veulent bloquer le fonctionnement de l’ISDR.

« Le regret pour moi, c’est votre versatile dans la prise de position, la confiscation de certaines comptes rendus des réunions du comité de Gestion, obstination de faire vos propositions des décisions du comité de Gestion, la volonté manifeste de bloquer le fonctionnement de l’Etablissement et laisser un climat d’une terre brulée ou rien ne va, d’où la ligne de 4 contre le directeur Général que vous méprisez et contestez pour des raisons qui vous sont propres », regrette Lumonge.

Le poste du DG lorgné

A en croire le DG de l’ISDR, une institution publique de l’Etat Congolais, ses collègues veulent son éviction pour occuper sa place.

« Je déplore plutôt votre comportement de détracteurs des actions du Directeur Général ; votre lecture partielle et erronée de la page 13 du vade mecum et le climat de tension que vous créez à dessein au comité de gestion pour tenter d’obtenir l’éviction du DG et occuper sa place », écrit le DG Lumonge.

Quand les étudiants appellent à la raison

Comme en 2020, lors du conflit qui avait embrasé l’ISDR au temps du DG Jean Bosco Mucukiwa, les étudiants de cette instruction demandent au comité de gestion de leur institution de résoudre leur différent. En attendant, ils suspendent leur participation aux évaluations encours.

 « Ainsi donc nous demandons à toute la communauté Estudiantine de rester à la maison en attenant que le comité de gestion puisse trouver un consensus avec ses organes et réorganiser ces évaluations à une date ultérieure »,

fait savoir Muhindo Mugisho Gustave, porte-parole des étudiants à l’ISDR dans sa  lettre signée, le 5 mai.

Un conflit de trop

Dans ce contexte, les conflits fréquents dans cette institution peuvent effrayer plus d’une personne et ainsi réduire ses chances d’être comptée parmi les meilleurs établissements de la RDC.

Pour rappel, c’est depuis 2018 que l’ISDR est victime des conflits entre le DG et le comité syndical d’une part et d’autre part entre le comité de gestion et les étudiants. Le 08  août 2020, l’ancien DG Bosco Muchukiwa (décédé le 3 février 2022) avait été blessé à la tête et conduit à l’hôpital.

Le 20 du même mois, le vice-gouverneur Marc Malago avait mis tous les protagonistes sur une même table pour tenter de trouver une solution durable à leurs problèmes.

Il avait préconisé une culture du dialogue permanent entre les autorités académiques, les délégations syndicales et estudiantines ainsi que tous les corps de l’ISDR/Bukavu.

Plus de trois ans après, le démon renaît dans le chef des nouveaux animateurs nommés le 18 avril 2022, par Muhindo Nzangi Butondo, Ministre congolais de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU).

 L’ISDR et son histoire

En juin 1972, après avis de la commission d’équivalence du département de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, l’ISA sera agréé comme Institut d’Enseignement Supérieur et Universitaire. Dès la rentrée académique de 1972-1973, il fut intégré à l’Université Nationale du Zaïre, UNAZA en sigle, sous le nom d’Institut Supérieur d’Etudes Social, ISESEn 1974 jusqu’en 1975, le corps professoral sera enrichi et beaucoup d’activités de professionnalisation sur terrain. Une année plus tard, c’est fut les premières expériences d’engagement des finalistes. La longue histoire de cette institution d’enseignement supérieur est à lire ici.

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp