+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, octobre 27, 2021
Education

Sud-Kivu : Plus de 15.000 familles sous le joug du retard observé dans la paye des enseignants de Kalehe et Shabunda

« Comment pouvez-vous laisser plus de 15.000 familles entrain de souffrir comme ça et puis vous dites que vous aviez manqué le temps d’imprimer seulement les listings ? ». S’interrogent les enseignants du territoire de Kalehe et ceux du territoire de Shabunda, en province du Sud-Kivu. Ces professionnels de la craie sont descendus dans les rues de la ville de Bukavu, lundi 16 août 2021, pour exiger la paye de leurs arriérés salariales.

Ces deux territoires de la province du Sud-Kivu à savoir, Shabunda et Kalehe, sont situés à une centaine de la ville de Bukavu. Des enseignants œuvrant dans ces contrées disent se déplacer pour Bukavu, à la recherche de leur salaire. Ils fustigent la légèreté de l’ordonnateur des dépenses du gouvernement provinciale dans le processus de paye. Malgré toutes les démarchesqu’ils ont entreprises, aucune solution appropriée n’est jusque-là trouvée, ajoutent-t-ils.

Contacté, Jacques Cirimwami, président du syndicat des enseignants des écoles conventionnées catholiques, fait savoir que tous les efforts fournis dans la démarche pour trouver une solution, ont été voué à l’échec.

« La paye a commencé depuis le mois d’Août, mais ces enseignants n’ont jamais reçu même le mois de juillet. Nous avons essayé d’entreprendre les démarches, mais sans succès. Nous avons toqué la porte du ministre nationale, nous avons parlés aux autorités provinciales, nous et avons été avec le président du comité de suivi de paye de la Banque centrale, avec l’Ordonnateur des Dépenses (OD), mais tous s’accusent mutuellement. Ce qui fâche est que ; l’OD du gouvernement vient de nous dire qu’il avait manqué le temps, à Kinshasa, pour l’impression des listings », a déclaré Jacques Cirimwami.

Notre source renseigne que les enseignants ont décidé d’entreprendre certines actions pacifiques afin de trouver gain de cause.

« Voilà donc comment nous entreprenons les actions, et c’est connu déjà, tant au niveau national que provincial, et bientôt nous commençons notre sit-in chez l’OD du gouvernement, la seule personne habilité à ordonner la paye pour que ces enseignants rentrent », a-t-il ajouté.

Pour rappel, la suppression de zones salariales était devenue un casse-tête pour les enseignants du Sud-Kivu. Lors du conseil des ministres dernier, le ministre national de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba, a obtenu du gouvernement congolais, 20.000FC pour chaque enseignant des territoires. Ceci en guise de la prime de brousse.

Par Bernardin Matabaro

Lire aussiRDC : 20.000FC c’est la prime de brousse qui sera octroyé aux enseignants des territoires

RDC: Accusé de tentative de détournement, le Ministre de l’EPST Tony Mwaba dénonce un dossier de la vengeance 

Sud-Kivu : arrivé à Bukavu, le ministre national de l’EPST Tony Mwaba rassure les enseignants sur la question des zones salariales

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net